No War - No Refugee
No NATO - No Refugee

Country Information

Here you find background information on Guinea, Iran, Kurdistan, Türkei.

You are here

Soutien à la campagne de protestation et manifestation en Thuringe

Nous exigeons la libération immédiate de Atikpasso Latevi Lawssons de la prison de déportation!
Attikpasso Latevi Lawsson

Mecklenburg-Vorpommern a suspendu momentanément les expulsion au Togo!

Tournée d'information avec le vice-president de la Ligue Togolaise des Droits de l'Homme LTDH
LTDH Tournée_FR

La campagne internationale contre la dictature au Togo et autres pays
africains a invité le vice-président de la ligue togolaise des droits de
l´homme (LTDH), Siméon Clumson. Il arrivera en Allemagne à partir du 15
février. Comme il a été discuté lors de la dernière réunion nationale de
la caravane un tour d´entretien, de discussion a été finalisé avec son
consentement. Nous vous ferons parvenir les papiers volants d´information
en allemand et français en divers formats A3,A4,A5. En bas de ce papier
pliant il y a un espace ou chaque groupe peut remplir les informations
concernant leurs groupes locaux. Les différentes dates fixées
jusqu´àprésent sont :

Hambourg : jeudi 16 février 19 h Kölibri, Hein Köllisch Platz, HH/St.Pauli

Halle : du 18 au 19 février
Togo Action Plus en collaboration avec la “ campagne internationale contre
la dictature au Togo et dans d´autres pays africains” a invité le
vice-président de la Ligue Togolaise des Droits de l´Homme (LTDH) ce
week-end à Halle:
Date Samedi 18 et dimanche 19 février 2006-02-15 `
Heure: à partir de 13 heures
Lieu: Ludwigstrasse 37, Halle(Saale)
àussi il parlera de la situation des droits et abus au Togo. Il y aura
aussi la présentation d´un film sur le Togo et un documentaire vidéo au
sujet des campagnes en Europe.
NB : Les places de couchage sont disponibles pour tous, mais s´il vous
plaît amenez vos sacs de couchage
Contact:
Valère Apedo: e-Mail: valer@nomade.fr/ Tél,portable 01799520467
et Komi: tél,portable, 01747285462 de The Togo Plus Halle
Eric Nana e-Mail: johnwatsonericson@yahoo.com, du The VOICE Refugee Forum

Rostock: le 21 février 19 h Waldemarhof, Waldemar Strasse Rostock

Schwerin : programmé pour le 22 février, mais pas confirmé

Bremen : 19:30 h en Forum Kirche, Hollerallee 75, 28209 Bremen

Berlin : dimanche 26 février 20 h A6-Laden (Adalbertstr. 6;
U1/U8 Kottbusser Tor; Kreuzberg)plataforma der Flüchtlinge und MigrantInnen Berlin Berlin: lundi 27 février une rencontre avec des politiciens

28 février retour

En plus vous trouverez une nouvelle version attachée de la lettre de
protestation adressée aux différents ministères de l´intérieur des états
fédéraux exigeant la déportation pour le Togo: neuer Brief -Abschiebestop- an die deutschen Innenminister

Mecklenburg-Vorpommern en réaction à l´intensive campagne a suspendu
toutes les déportations temporairement. Mais ceci est seulement au niveau
de Mecklenburg-Vorpommern et dans d´autres états fédéraux des togolais
sont menacés de déportation et gardés en prisons de déportation. Raison
pour laquelle plus de pression est nécessaire sur les états fédéraux afin
de suivre l´exemple du Mecklenburg-Vorpommern. Une fin de déportation sur
le plan national ne serait que la conséquence logique. Pour cela nous
devons travailler intensivement.

Rapport final 2005 de la Ligue Togolaise des Droits de l'Homme LTDH
Rapport Final 2005 de la LTDH

Communiqué de presse
Hambourg, le 07.02.2006

- Mecklenburg-Vorpommern a suspendu momentanément les expulsion au Togo
- Adzrakou Komi Anani libéré
- Alassane Mousbaou toujours en danger
- Manifestations lors de l’anniversaires de la mort du General Eyadema

Le 06.02.06, suite á la mobilisation croissante lors des manifestations contre les expulsions vers la dictature togolaise, le SDP a momentanément suspendu les expulsions vers ce pays.. le groupe parlementaire de la SPD se sentait incité de suspendre momentanément touts les expulsions au Togo à cause des manifestations amplifiants contre les expulsions vers cette dictature. Le porte-parole du ministère de l’intérieur a déclarait que le Land Mecklenburg-Vorpommern ne pratiquerai plus d’expulsions jusqu’à ce qu’il ait un nouveau rapport du ministère des affaires étrangers sur la situation politique et sécuritaire au Togo. Cependant, il ignorait dans combien de temps ce rapport serait disponible.. Suite à cette décision, Mr Adzrakou Komi Anani et un autre togolais étaient libérés. D’après le service des étrangers Mr Anani recevra d’abord une permission de rester limité à deux mois. Apres 22 jours de grève de la faim, il est encore hospitalisé mais devrait pouvoir sortir bientôt.

Mr Alassane Mousbaou, expulsé secrètement pendant la nuit du 31.01.06, est toujours en contact avec la ‘Campagne international’ et son avocate. Il cours actuellement un grand danger, la RPT ayant essayée de l’arrêter déjà deux fois. Pourchassé, il est en fuite et doit se cacher. Son avocate a exigé l’accélération de son procès en Allemagne. L’acceptation de ses cause d’asile devrait ainsi conduire à son retour sécurisé en Allemagne.

Lundi passé, plus de 150 réfugiés, pour la plupart togolais, se rassemblaient devant l’ambassade togolaise à Berlin, lors de l’anniversaire de la mort de Gnassingbé Eyadema pour une action de la ‘Campagne internationale contre la dictature au Togo’ visant à dénoncer la continuation de la dictature d’Eyadema par son fils Fauré. les manifestants se sont ensuite rendus au ministère des affaires étrangers pour exiger l’arrêt immédiat des expulsions, l’arrêt de la collaboration de l’Allemagne avec le régime de terreur togolais et le retour sécurisé de Me. Moussbaou.

D’ici peu la ‘Campagne internationale exécutera une tournée en Allemagne avec des représentants de l’opposition togolaise et des militants des droits de l’homme togolais. Des précisions sur l´organisation de ces événements devraient être bientôt disponibles.

Campagne internationale contre la dictature au Togo et dans les autres pays africains
---------------------------

Lettre de protestation contre la deportation de Alassane Moussbaou (en Francais)
Grande Manifestation contre le dictature au Togo Berlin 06.02.2006 download

Campagne internationale contre la dictature au Togo et dans les autres pays africains
Communiqué de presse
Hambourg, 31.01.06

- Alassane Moussbaou expulsé cette nuit
- La plus grande discrétion a été décrété par les autorités
- Linkspartei/ PDS parle de ‘scandale politique’
- Nous exigeons la sécurité pour Adrazkou Komi Anani

La ‘Campagne internationale contre la dictature au Togo et dans les autres pays africains’ et la ‘Caravane pour les droits des réfugiés et migrés’ protestent contre l’expulsion scandaleuse et exigent un arrêt immédiat des expulsions vers le Togo ainsi que la libération immédiate de M. Adrazkou Komi Anani !

Nous sommes très inquiets pour la sécurité et la vie de Alassane Moussbaou. Depuis le 2. décembre 2005, l’opposant togolais se trouvait en détention d’expulsion où il avait entamé une grève de la faim le 19. janvier 2006. Déjà trois jours avant, l’opposant togolais Adrazkou Komi Anani avait également entamé une grève de la faim suite à son arrestation. Les deux protestaient ainsi contre leur arrestation, contre l’expulsion annoncée et la collaboration des autorités allemandes avec le régime dictatorial du Togo.

Suite à la dégradation de leur état de santé pendant leur isolement, les deux détenus avaient été transférés au service médical de la prison la semaine dernière. C’est ici où ce matin vers trois heures la police a fait irruption pour arracher M. Moussbaou de son lit. Quand M. Anani a pu nous informer, M. Moussbaou se trouvait déjà à bord d’un vol Air France Berlin - Paris, accompagné de trois agents de la police fédérale allemande pour la protection des frontières. Pourtant, l’avocate de M. Moussabaou, Daniela Nötzel, avait l´engagement du service du Land d’être informé de toute nouvelle date d’expulsion (après que l’expulsion du 10 janvier ait échoué à l’aéroport d’Hambourg). Ce matin, essayant d’avoir des nouvelles de son mandant, elle affrontait un mutisme profond. Ce n’était qu´après de nombreuses communications téléphoniques et plusieurs plaintes qu’elle a obtenu la confirmation que M Moussbaou a été expulsé vers Paris depuis l´aéroport de Berlin. Le vol pour Lomé était programmé l’après-midi même. D’après un agent de la prison JVA Bützow, un décret a stipulé que ni M. Moussbaou ni son avocate ne devaient être informés par avance de son expulsion.

Cette opération secrète nocturne a également mis en ébullition le groupe parlementaire de la Linkspartei/ PDS. Celui-ci s’était engagé aux cotés des détenus depuis plusieurs semaines et avait exigé un arrêt de l’expulsion. Ils avaient demandé au ministre de l’intérieur Gottfried Timm (SPD) de les informer de chaque nouvelle mesure dans le cas des deux opposants togolais. Tenant compte du caractère explosif de la situation et de l´intérêt grandissant du public, nous supposons que le ministre de l’intérieur a été mis au courant de l’expulsion nocturne. Dans un communiqué, le député du parlement provincial Gerd Walter parle d’un « scandale politique ».

Le comité de pétition qui était chargé de l´étude de la pétition de M. Moussbaou et qui programmait une audition d’experts pour le 22. février sur la situation politique au Togo, avait également exigé une suspension de l’expulsion. Gerd Walter déclare : »C’est un manque de considération du premier comité du parlement provincial, ni vu, ni connu, en violant les lois, pour créer des faits accomplis pendant la nuit. »

En 2001, Alassane Moussbaou fuyait la persécution politique dans sa patrie. S’investissant dans les organisations politiques d’exil en Allemagne, il attirait de nouveau l’attention du régime dictatorial. Il y a quelques mois, plusieurs membres de sa famille devaient fuir du Togo. Il est connu que le gouvernement togolais surveille attentivement les opposants en exile et leurs activités. S’il arrive quelque chose à M. Moussbaou au Togo, c’est le ministre de l’intérieur du Land Mecklenburg-Vorpommern Gottfried Timm (SPD) qui sera en premier lieu responsable. Sans cesse le ministre Timm a été informé des danger d’une expulsion vers le Togo. Cependant, celui-ci fait la sourde oreille et continue à soutenir la dictature au Togo en y expulsant les réfugiés opposés à la dictature.

Il est connu qu’une expulsion de plusieurs centaines de réfugié vers le Togo est prévu dans les prochains mois. Une expulsion groupée par charter à partir de Hambourg est prévue pour lafin avril.

Nous exigeons la libération immédiate de M. Adzrakou Komi Anani, qui continue sa grève de la faim dans la prison JVA Bützow, ainsi qu’une garantie pour sa sécurité. En outre nous exigeons le retour sécurisé de M. Moussbaou en Allemagne et un arrêt de toutes les expulsions vers la dictature togolaise.

-------------------------
lettre de Adzrakou Komi Anani

expedituer
Mr. Adzrakou K. Anani
JVA Bützow
Kühlungsborner Str. 29 a
18246 Bützow

le 26-01-06

Bonjour Mme Heike,

L'occasion me permettre de vous écrire une petite note pour vous saluer
et vous souhaiter une bonne santé et à toute la famille.

Mme Heike, Mr. Moussbaou et moi vous remercie beaucoup de votre
soutient, que vous nous aviez soutenir. Nous vous fisiez savoir que
votre parole nous va fait oublier nos souries que nous sommes en prison
de Bützow.

D'abort ci on peut nous donner la chance de parler de ce qui nous
arrivé
au niveau de notre demande d'asil au niveau de nos Behördes, dans le
Landkreis (Préfecture) et dans les Heims C'est impossible.

Mme Heike ci la justice pouvait vous donner la chance de voire dans nos
dossiers les declarations dans les presses et sur les internets avec
nos
photo à la puis, les activités politiques du pays jusqu'à l'Allemagne
et
aujourd'hui leas Behördes nous attrapent comme nous sommes des
criminels
pour nous faire jetter dans des prisons. Malgre votre soutient nous
savons qu'on sera liberé un jour ( LIBERTE au Togo).
Nous vous remerciens.
Ton Adzrakou K. Anani

------------------------------------

Campagne internationale contre la dictature au Togo et dans les autres pays africains
Communiqué de presse
Hambourg, 30.01.06

- Les opposants togolais entame la troisième semaine de leur grève de la faim

- Une forte manifestation a eu lieu le 28.01. devant la prison

- PDS/Linkspartei s’adresse au ministre de l’intérieur

- Le ministre de l’intérieur tente de s’en sortir en prétextant ne pas avoir les pouvoirs nécessaires

- Appel à la protestation à Berlin le 06.02.2006

Cela fait maintenant 11 (14) jours que les deux réfugiés de la dictature togolaise Alassane Moussbaou et Adzrakou Komi Anani ont entamé une grève de la faim. Leur état de santé devient de plus en plus critique. Cependant malgré leur faiblesse physique et la pression psychologique énorme ils sont fermement décidés de continuer leur grève de la faim. Leur extradition au régime RPT de Lomé aurait des conséquences des plus sévères pour ces deux opposants bien connus.

De plus en plus de personnes exigent la libération immédiate des deux détenus. Mais les autorités et le ministère de l’intérieur du Land Mecklenburg-Vorpommern refusent toute discussion sur la situation au Togo et le danger pour les opposants. En insistant sur l’erreur d’appréciation que tout est calme au Togo et que les opposants expulsés n’auront rien à craindre, ils mettent en danger la vie de M. Moussabou et de M. Anani.

Samedi 28.01. 80 personnes se sont réunies devant la prison JVA Bützow pour une manifestation de solidarité. Discours, pancartes et musique ont permis d’encourager les détenus qui pouvaient suivre la manifestations à partir des fenêtres grillagés du service médical. Suite à ce soutien ils expriment leur remerciement à tous ceux qui s’engagent sérieusement pour la défense des droits de l’homme. La veille de la manifestation la direction de prison avait tenté de déplacer les détenus dans des cellules qui ne sont pas visibles de la rue. Mais cette tentative perverse échouait grâce au refus des détenus.

Dans une lettre au ministre de l’intérieur Wolfgang Schäuble le président de la Linkspartei/ PDS du Land Mecklenburg-Vorpommern, Peter Ritter, exige l’arrêt général des expulsions vers le Togo jusqu’à ce qu’il y ait un nouveau rapport du ministère des affaires étrangères sur la situation togolaise telle quelle est en réalité. Le président s’attend à ce que cette thématique fasse partie de l’ordre du jour de la prochaine conférence des ministres de l’intérieur « à cause de la violation massive des droits humaines au Togo par le régime dictatorial ». En prenant compte des nombreuses interventions contre les violations du droit d’asile, la lettre se termine ainsi: « Nous sommes persuadés qu’il faut promulguer un arrêt des expulsions des réfugiés togolais et donner un permis de séjour à ceux qui vivent en Allemagne depuis plusieurs années. »

Entre-temps, le comité de pétition a rendu un rapport sur l’état actuel de la procédure. Le 22. février, l’audition des experts comprenant des représentants des groupement des droits de l’homme ainsi des ministères impliqués aura lieu dans le parlement provincial du Land Mecklenburg-Vorpommern. Le ministre de l’intérieur Gottfried Timm (SPD) a refusé la demande du comité d’un arrêt provisoire des expulsions. Il expliquait devant le comité qu’il n’avait pas les pouvoirs requis et qu’il existait des décisions fédérales ainsi que des décisions du tribunal administratif. La ‘Caravane pour les droits des réfugiés et des migrants’ critique acerbement cette déclaration. En disant ne pas avoir les pouvoirs requis, le ministre de l’intérieur tente de duper le public. Il a la possibilité d’accorder la protection à toute personne sur le territoire du Land Mecklenburg-Vorpommern s’il l’estime nécessaire. Surtout quand il est démontré que les conséquences d’une expulsion mettent la vie du réfugié en danger, le ministre de l’intérieur doit assumer cette responsabilité. Ainsi, ses choix sont censé être basés sur la constitution provinciale « Conscient de la responsabilité provenant de l’histoire et envers les futurs générations, emplit du volonté de garantir la dignité et la liberté de la personne, … »
De nombreuses personnes attendent toujours une prise de position publique du ministre de l’intérieur dans cette affaire. L’exigence de l’arrêt d’expulsion et de la libération de M. Moussabou et de M. Anani, exprimée dans plus de 1.000 lettres au ministre de l’intérieur, est toujours actuelle.

La ‘Campagne international’ appelle à une protestation le 06. février 2006 à Berlin. Compte tenu de l’anniversaire de la mort de l’ancien dictateur et de la prise de pouvoir de son fils et de la collaboration du ministère des affaires étrangères avec le régime RPT, la protestation aura lieu devant l’ambassade du Togo et devant le ministère des affaires étrangères.
---------------
Au public
Hambourg, le 19 Janvier 2006
Communiqué de presse
Les adversaires du régime togolais, Alassane Moussbaou et Anani Komi Adzrakou, ont commencé une grève de la faim de durée illimitée!
Tandis qu'au Togo le fils du général Eyadema continue la dictature militaire et que depuis sa prise du pouvoir les mesures répressives contre les adversaires de la dictature ont été renforcées, les autorités allemandes intensifient les é déportations au Togo. Mecklenburg-Vorpommern gouverné de SPD/PDS se prépare par plus de 300 déportations de réfugié(e)s de la dictature togolais(e)s. Pour le mois d'Avril a été annoncée une déportation de masse par vol charter.
M. Moussbaou, activiste bien connu de la "Campagne internationale contre la dictature au Togo et d'autres pays africains", se trouve en détention de déportation depuis le 02 Décembre 2005 à Bützow (Mecklenburg-Vorpommern). Le 10 Janvier 2006 la première tentative de déportation à l'aéroport de Hambourg a échoué parce que le pilote a refusé l'accès au bord.
Malgré des larges protestations, une directe prise de position à favori de sa protection de l'UNHCR et la demande du comité des pétitions du parlement du pays (Landtag), les autorités et le ministère de l'intérieure tiennent ferme à sa déportation.
M. Moussbaou a commencé ce matin, le 19 Janvier 2006, dans la grève de la faim de durée illimitée. Il a choisi ce dernier moyen, qui reste à un prisonnier, et il risque sa santé et sa vie, afin de se defender contre la mésestimation de ses droits.
Au Togo il est menacé de répressions fortes à cause de ses activités politiques là-bas et son engagement politique en exile continué. La torture, les exécutions extra-légales et les disparitions de personnes font partie du répertoire quotidien du régime RPT et de ses milices.

M. Adzrakou a réfugié aussi pour des raisons politiques et a continué dans l'exil ses activités contre le régime. Sa vie aussi est menacée.
M. Adzrakou a été arrêté le 16 janvier dans l'autorité des étranger(e)s de Güstrow. Ce même jour la plainte dans son procès d'asile de suite aurait du été négocié devant la cour administrative de Schwerin. A cause de la mesure illégale de l'autorité la négociation a du faillir. M. Adzrakou a été amené dans la prison de déportation de Bützow. Là il a commencé immédiatement la grève de la faim de durée illimitée et pour cela il a été emprisonné en isolement carcéral. Pour cette raison de sa grève nous en savons seulement dès aujourd'hui. Son avocat n'a pas été informé et il demande maintenant l'abolition immédiate du traitement spécial illégal contre son mandataire.
La pratique de déportations au pays de dictature viole les droits humains et oblige les réfugié(e)s d'appliquer toutes sortes de résistance. L'Allemagne se tient fermement à côté de la dictature au Togo, quand il s'agit de la livraison des oppositionnel(le)s d'exil. Tout ceci est légitimé par une législation et une pratique, qui a éliminé le droit d´asile. Les déportation à la dictature au Togo sont un crime, n'importe quelles sont les lois que les justifient. Les crimes des fascistes allemands aussi ont été légalement réglés. Qui les appellerais pour cette raison légitimes?!

Campagne internationale contre la dictature au Togo et dans les autres pays d´Afrique
-------------------------
Interviews vidéo et protestes contre les déportations vers le Togo
Plus de 300 réfugié(e)s dans Mecklenburg-Vorpommern sont menacé(e)s de la déportation vers le Togo
Les Interviews vidéo de Bruno (Parchim), Abdou Gafar et Ralf (Karawane HH) se trouvent sous
www.umbruch-bildarchiv.de

--------------------
Le dictateur du Togo est mort, la dictature continue vivant
Abdul Gafar Tchedre Djibril critique le Ministère fédérale des Affaires Étrangères: Ont ne peut pas parler d'un soulagement dans le pays.
Abdul Gafar Tchedre Djibril (37) est porte-parole de la Campagne internationale contre la dictature au Togo. Il s'est fuit 1993 du régime de Eyadéma et il vie à Hambourg. Birgit Gärtner a parlé avec lui sur les développements dans le Togo après la mort du dictateur Gnassingbé Eyadéma (au pouvoir entre 1967 et 2005): www.nd-online.de/artikel.asp?AID=84329&IDC=2&DB=

---------------------
Appel de don
Campagne internationale contre la dictature au Togo et d'autres pays africains
Cheres amies, chers amis, mesdames et messieurs,
*Nous avons beaucoup besoin de l'argent et font un appel de don!*

Compte de don (s'il vous plaît n'oubliez pas le mot-clé): Antirassistische Initiative Berlin; Bank für Sozialwirtschaft; Compte no.: 30 39 600; BLZ: 100 205 00; mot-clé *"Togo-Kampagne"*
Mercie pour toute forme d'appui
p.o. R. S. Lourenco (0174-150 84 57)
Karawane-Hamburg
Brigittenstr. 5, 20359 Hamburg
Tel: +49-(0)40-43 18 90 37; fax : +49-(0)40-43 18 90 38; émail: free2move@nadir.org174-149 72 80

------------------------
Tracte pour download
Declaration suite a la commemoration du putsch le 13 Janvier 2006 par les autorites togolaises

„TOGO; DEUX CAPITAINES pour UN BATEAU / FAURE ET KPATCHA“
l´oppression nationale travestie en liberation nationale

Le 13 Janvier 1963 , un groupe de sous officiers,dirige par le sergent chef de l´armee coloniale francaise Eyadema, assassinait la jeune independance du togo suite a l´elimination Physique du premier president du Togo, SYLVANUS OLYMPIO elu democratiquement a la suite de longues annees de lutte acharnee contre le colonisateur.Et depuis cette date les togolais se battent pour se liberer.
Aujourd´hui , sans aucune surprise et malgre la detorioration de la situation politique , economique et sociale, le president qui se fait construire un nouveau palais a grand frais,et sur le dos des contribuales togolais organise une forte campagne pour le retour des togolais en exile,le mot d´ordre de cette campagne est denomme le retour des bandits, L´internationale Campagne denonce cette attitude humiliante des nouvelles autoritees togolaises,tendant a salir l´image du togolais a l´etranger. Les togolais qui continus de quitter le togo pour les quatre coins du monde a la recherche de la liberte sont le fruit de la dictature dynastique Eyadema qu´ils sont soumises depuis pres d´un demi-siecle
Appuyer par le gouvernement des malfaiteurs composes du pdr psr, cpp et la ndp, la dictature dynastique organise une parade militaire pour commemorer le puttsch qui a permit au declin de la jeune independance du togo et favorisa le dictateur Eyadema de s´emparer du pouvoir .
Au tortionnaires du Togo, nous disons que le 13 janvier n´est pas une journee de la liberation du Togo ni une liberation africaine, mais une journee du declin sanglant de l´independance de notre pays.
A cet effet nous appellons toute personne et organisation a soutenir la lutte de l´Internationale Campagne pour la liberation du Togo , de l´afrique du joug de la dictature et du neocolonialisme.

Nos salutations patriotiques

Internationale Campagne c/o:

Karawane für die Rechte der Flüchtlinge und MigrantInnen
Sektion Nord / Koordinationskreis Hamburg
Tel: 0049-(0)40-43 18 90 37
c/o Brigittenstrasse 5
Fax: 0049-(0)40-43 18 90 38
20359 Hamburg
mail: free2move(at)nadir.org

Language: 
Campaign: 

Comments

Sortie du film

FRANCE A FRIC
avec François-Xavier Verschave et René Vautier

Faites vivre ces images uniques de la rencontre entre le pourfendeur de la Françafrique, victorieux d'un procès contre trois dictateurs, et le fondateur du cinéma algérien, auteur du premier film anticolonial français.

Pour le combat et les idées qui sont les notres, le temps est venu de diffuser ce document exceptionnel. En ce début d'année 2006, fêtons comme il se doit les deux ans des évènements.

Déjà 60% du stock écoulés !!! Dépêchez vous. Le bon de commande est sur le site http://francafric.free.fr

Faites une bonne action en achetant FRANCE A FRIC. Vous contribuerez notamment à l'amortissement financier de plusieurs années de travail militant et encouragerez le projet de pérennisation des activités.

Après remboursement des frais de production, 1/3 des bénéfices des ventes iront à l'association Survie sous forme de dons ; 1/3 en autofinancement de l'association Racaille films Productions ; et 1/3 en autofinancement des projets Mjcreate de l'auteur.

Pour la survie de nos oeuvres engagées, réalisées dans un contexte de précarité active, votre solidarité compte énormément. Ne nous oubliez pas et profitez de notre offre et du film.

A très bientôt,

--
On the Move,

Matjules
http://francafric.free.fr

"Empêcher de mourir, protéger par des campagnes d'opinion, un journaliste comme Pius Njawé au Cameroun, ou un opposant politique comme Ngarléjy Yorongar au Tchad, c'est plus important que de creuser un puits".

François-Xavier Verschave

Der Kampf von Flüchtlingen braucht Geld!

Die Karawane ist maßgeblich auf Spenden angewiesen. Unsere Organisation besteht überwiegend aus Flüchtlingen, die (wenn überhaupt) nur über sehr geringe finanzielle Mittel verfügen. Aus diesem Grunde haben wir 2008 den „Förderverein Karawane e. V.” gegründet. Unser Verein ist als gemeinnützig anerkannt und kann deswegen auf Wunsch Spendenquittungen ausstellen, so dass sie steuerlich absetzbar sind. Wenn bei der Überweisung die Adresse mit angegeben wird, verschicken wir die Spendenbescheinigung automatisch spätestens am Anfang des Folgejahres.

Kontakt: foerderverein(at)thecaravan.org

Unsere Bankverbindung lautet:
Förderverein Karawane e.V.
Kontonummer
: 40 30 780 800
GLS Gemeinschaftsbank eG
BLZ: 430 609 67

IBAN: DE28430609674030780800
BIC: GENODEM1GLS

Events

M T W T F S S
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
 

Syndicate

Subscribe to Syndicate