No War - No Refugee
No NATO - No Refugee

Country Information

Here you find background information on Guinea, Iran, Kurdistan, Türkei.

You are here

La déclaration de le tribunal de réfugiés contre la République fédérale d'Allemagne (RFA)

Uni contre l'injustice coloniale – Berlin 2013

5. Juli 2013

PDF Downloads: Deutsch, English, Français

  • Les réfugiés venus de toute l'Allemagne s'unissent malgré la répression.
  • La RFA est chargée de causer la fuite et la misère et de punir les survivants avec la déportation
  • Documentation des plaintes et avis dans les communautés et la société civile

IMG_5190
Mehr Fotos von Mahdiye Kalhor findet ihr hier auf flickr.com

De 13 à 16 Juin 2013, nous, les réfugiés et les migrants de toutes les provinces d'Allemagne ainsi que membres de diverses organisations et réseaux, sommes réunis à Berlin pour porter plainte publique auprès du Tribunal international des réfugiés, contre la République fédérale d'Allemagne (RFA).

Ce tribunal est l'expression et le résultat d'années de luttes des réfugiés et des migrants, en Allemagne et dans les autres pays. Outre les représentants des communautés de réfugiés locales et régionales, des activistes internationales étaient aussi présents. Des réseaux et des organisations ont renforcé le Tribunal à travers leur participation. Ainsi, les membres du réseau Afrique-Europe-Interact AGIF (Fédération des travailleurs migrants en Allemagne), ARACEM (Association des Refoulés d'Afrique Centrale au Mali) initiative Christy Schwundeck, Initiative en mémoire d'Oury Jalloh, SKB (Association des femmes socialistes), IMA (Alliance Internationale des Migrants ), l'Initiative soudanais pour la poursuite de la justice (SIPJ), le Forum VOICE Refugee, Bienvenue en Europe, Femmes en exil et les femmes Espace Berlin ont contribué avec leurs contributions à la fois ideelles et pratiques a la réussite du Tribunal.

IMG_3459
More pictures from Mahdiye Kalhor you find here hier auf flickr.com

Le 13 Juin, le réseau des réfugiés mouvement des femmes CARAVAN, qui a ete etabli en Avril à la Conférence des femmes réfugiées, a ouvert le tribunal avec une manifestation de femmes. Des ateliers pour les femmes et la formulation d'un process verbal de la perspective des femmes ont soutenu la volonté de nos sœurs, de renforcer la position des femmes au sein du mouvement et d' accélérer l'autonomisation des femmes.

Nous sommes ici parce que vous détruisez nos pays!

Les accusations contre la RFA sur la base des temoignages présentés à la Marianne Platz à Berlin Kreuzberg par des individus et des communautés avec l'aide des exemples concrets dévoilent les différents aspects de la politique mortelle de la RFA contre les réfugiés. Ce sont des témoignages des façons dont la RFA à travers sa politique étrangère agressive et avec l'aide des entreprises allemandes force les personnes à fuir. L'exploitation, la répression, la militarisation et les guerres continuent à etre exportés par l'impérialisme allemand dans le monde – vers l' Afghanistan, l'Afrique du Nord, le Soudan et la Turquie. Quand les gens s'opposent à l'exploitation, la destruction de l'environnement ou la répression dans leur pays, ils sont confrontés aux institutions répressives qui ont été formées entre autres par le gouvernement allemand, soutenues et équipées par les armuriers et les entreprises allemandes. Quand ils fuient des endroits où ils ne sont plus sûrs de leur vie, ils se font face aux frontières et aux barrières de sécurité qui ont été construites et financées par le gouvernement allemand et les entreprises allemandes dans le cadre de FRONTEX. Cette agence meurtrière pour proteger les frontières européennes doit garder loin de l'Europe les victimes de la misère générée par l'Allemagne et les autre ex-puissances coloniales. FRONTEX - l'agence mortelle de la défense contre des réfugiés opère non seulement aux frontières de l'Europe, mais aussi au-delà du continent européen. Elle est impliquée dans la consolidation d'un appareil de contrôle pour lutter contre la migration humaine.

IMG_5014
More pictures from Mahdiye Kalhor you find here hier auf flickr.com

Les arguments concernant la politique étrangère de la République fédérale d'Allemagne et les interventions économiques des entreprises commerciales allemandes qui sont au base des actes d'accusation du tribunal de réfugiés sont résumés ci-dessous. Les accusations et les discussions seront publiées en détail dans la documentation ultérieure et mises à la disposition des personnes et des organisations intéressées. Voici le résumé des accusations principales:

  • La République fédérale d'Allemagne (RFA) est accusé de détruire nos pays, à travers le pillage des matières premières dans nos pays d'origine, l'exploitation de notre force de travail, la coopération avec les dictatures, la formation de l'armée et de la police dans nos pays, et l'interférence politique et économique.
  • La RFA est chargée pour son implication dans les guerres en Yougoslavie, en Irak et en Afghanistan.
  • La RFA est accusé de soutenir l'occupation de la Palestine par le financement et les livraisons d'armes.
  • La RFA est accusé d'etre impliquée dans:
    - l'oppression et l'assassinat de la population du Soudan,
    - la répression de l'opposition en Turquie,
    - la répression de la population kurde,
    - la destruction de la société syrienne,
    - la répression de l'opposition en Iran,
    - la destruction de la Libye par l'OTAN (entre autres).
  • La RFA en tant que membre de l'UE est chargée d'abdiquer toute responsabilité pour les victimes de la guerre de l'OTAN (entre autres) en Libye. Au lieu de proteger des réfugiés libyens en provenance des pays d'Afrique subsaharienne, ceux-ci sont imprisonés avec l'aide de l'UE dans les camps de Choucha en Afrique du Nord.
  • La RFA est chargée de forcer la soi-disant intégration des réfugiés libyens en Tunisie, avec 600.000 euros, bien qu'il soit connu que les réfugiés subsahariens n'ont aucun droit en Tunisie et sont également menacés par la violence raciste.
  • La RFA est accusé de partager la responsabilité avec l'UE, pour la xénophobie qui s'augmente de plus en plus entre les populations des pays d'Afrique du Nord.
  • La RFA est accusé d'exercer pression sur la Tunisie et d'autres pays d'Afrique du Nord pour empêcher la fuite des réfugiés vers l'Europe. Dans ce but, l'UE investi des fonds pour renforcer la police des frontières de ces pays.
  • Nous dénonçons la République fédérale d'Allemagne en raison de la militarisation de l'Afrique par FRONTEX et le massacre des réfugiés aux frontières externes de l'Europe.
  • La RFA est chargée d'avoir été la force principale à avancer et mettre en ouevre le soi-disant règlement Dublin II afin d'effectuer sur cette base des déportations en masse à l'interieur d'Europe. Ainsi, la République fédérale d'Allemagne viole notre droit à la liberté de circulation et au libre choix de la résidence.
  • La RFA est accusé de continuer des expulsions auprès les pays européens voisins, dans le savoir que, par exemple en Italie, nous serions forcés à mener une vie indigne sans soins médicaux et sans abri sur la trottoir, ou par exemple en Hongrie où l'on en nous mettrait en prison, pour le crime d'avoir cherché une protection en Europe.
  • Nous accusons la RFA de contraindre beaucoup de nos amis à se mutiler, se brüler les doigts pour s'échapper à l'empreinte digitale, ce prison brulé dans notre corps, qui surveille nos mouvements à travers les données Eurodac.

IMG_5150
More pictures from Mahdiye Kalhor you find here hier auf flickr.com

Déportation et l'exclusion sont des objectifs centraux de la politique d'asile allemande
Le 14 Juillet 2013, la deuxième journée du Tribunal, les accusations des communautés de réfugiés venus des camps et les organisations de migrants ont livrés les temoignages et les preuves de la destruction de la vie des réfugiés. Ceux-ci ont été clairement présentés comme etant à la base de la violation des droits fondamentaux. Le deuxième jour, les refugiés venus des différentes camps d'isolement ont respecté des minutes de silence pour les plus récents victimes du systeme de refoulement. Ils avaient du laisser leur vie dans des camps d'isolement parce qu'ils se sont vu refuser les besoins de base tels que les soins de santé ou parce qu'ils craignaient la déportation vers la misère et ont donc pris leurs propres vies. Comme crime centrale contre des réfugiés, on cite la réalité de la déportation, associée à tous ses instruments d'exclusion: les camps d'isolement, résidence obligatoire, les bons, les interdictions de travail, les contrôles de police. Les cas Christy Omordion Schwundeck, Layé Konde Alama et Oury Jalloh exposent la violence policière rassiste. La campagne accuse, non seulement la police, mais aussi toutes les institutions gouvernementales et semi-gouvernementales qui étaient et qui sont toujours impliquées dans la dissimulation et la préservation de ces conditions racistes.

IMG_5038
More pictures from Mahdiye Kalhor you find here hier auf flickr.com

Les accusations avancées en ce qui concerne la politique d'asile de la République fédérale d'Allemagne sont résumées ci-dessous:

  • La RFA est accusée d'abolition de l'asile politique, de violation de la Convention de Genève et de non-reconnaissance de motifs spécifiques aux femmes pour fuire de leur domiciles d'origine.
  • La RFA est chargée de séparer et détruire des familles.
  • La RFA est accusée de refuser des cours de langue, d'enforcer des interdictions de travail et de criminaliser des refugiés à travers de la prise d'empreintes digitales.
  • La RFA est accusé de négocier les accords de déportation avec le Nigéria, la Syrie et d'autres pays.
  • La RFA est accusé d'exercer un contrôle permanent d'isolement à travers des restrictions de séjour et l'«assignation à résidence» (Residenzpflicht).
  • La RFA est chargée de renforcer le système de paliers d'isolement et de ce fait:
    - d' isoler délibérément les réfugiés dans les camps,
    - de faciliter la violence contre les femmes et les enfants dans les camps,
    - de traumatiser des réfugiés
    - de mettre en danger la vie des réfugiés par le refus des soins médicaux
    - de systematiser l'humiliation grâce à des bons et des colis alimentaires.
  • La RFA est accusé de stigmatiser des réfugiés à travers différents instruments, à les criminaliser et à tolérer et à augmenter leur persécution.
  • La RFA est accusé d'implementer des controles policiers racistes et de rester aveugle à la violence policière.
  • La RFA est accusé d'interdire les activités politiques en exil.
  • La RFA est chargée de renforcer la double désavantage des femmes réfugiées.
  • La RFA est accusé de violer les droits de l'homme et la dignité universelle.

IMG_5388
More pictures from Mahdiye Kalhor you find here hier auf flickr.com

Des compromis avec le système d'exploitation et d'expulsion ne sont pas possible

Le poid de toutes les accusations portées au tribunal de réfugiés nous fait conclure qu'aucun compromis soit possible entre les réfugiés et le gouvernement allemand. Puisque les entreprises basées en Allemagne, fusionnées avec les élites financières et leurs agents dans le gouvernement ne cesseront ni aujourd'hui, ni demain de renoncer au profit. Elles vont continuer à chercher des opportunités dans le monde où la main d'oeuvre est encore moins cher, où les réglementations environnementales sont encore plus insuffisantes et la santé et la sécurité sont négligeables. Elles vont rester actives partout dans le monde, où des matières premières et des terres sont encore utilisables tout en lanceant plus de conflits ou en aggraver des encore existants. Par leurs actions, elles continuent à contribuer au fait que les peuples sont forcés à quitter l'endroit où ils sont nés par hasard. Nous réfugiés par contre ne devons pas nous fuir vers l'Europe, où la richesse a été accumulée, donc FRONTEX, donc exclusion, donc déportation pour ceux qui ont reussi malgré tout à traverser les frontières. Les conséquences sont la répression et la terreur pour ceux qui s'opposent au système d'oppression à la fois dans les pays d'origine aussi bien qu'ici. Le tribunal de réfugiés rend ces multiples liens encore une fois visibles: Le système capitaliste est barbare, car elle détruit la majorité des gens et leurs habitats sur la planète. Si nous ne nous défendons pas, nous serons privés de derniers habitats, de la vie meme.

IMG_5386
More pictures from Mahdiye Kalhor you find here hier auf flickr.com

Notre auto-organisation et le resserrement des luttes sociales

Le tribunal de réfugiés donne clairement expression à la conscience acquerie de plusieurs décennies de lutte contre le colonialisme et des luttes des réfugiés depuis des décennies et manifeste surtout la force de leur résistance. Malgré tout contrôle de police, et les menaces de détention contre des activistes, malgré les menaces d'expulsion, en dépit de la répression par les soi-disant "lois anti-terroristes", plus de 500 personnes sont venues au tribunal public de Berlin et ont publiquement témoigné.

IMG_5384
More pictures from Mahdiye Kalhor you find here hier auf flickr.com

A la dernière séance plénière, afin de renforcer l'auto-organisation des communautés de réfugiés et migrants, on a décidé de documenter de facon détaillée écrite et sur film les résultats du tribunal, puis les discuter l'année prochaine dans les communautés de réfugiés et de migrants. La documentation doit montrer d'une part, le courage de ceux qui ont déjà accusé la RFA, tout en encourageant d'autres réfugiés et des groupes de migrants de formuler leurs propres préoccupations et de participer au processus de continuation du Tribunal. En outre, les accusations publiques transmettent un signe clair, à savoir que les accusés ne peuvent pas se cacher leurs actions ni continuer à executer leurs crimes loin de la perception sociale dans la nuit et le brouillard.

La documentation doit également être utilisé pour s'adresser à la fois aux acteurs de la société civile ainsi qu'aux associations professionnelles et les inciter à étudier les accusations du tribunal soutenues par des réfugiés, les analyser et les évaluer à partir de leur point de vue.

Après avoir recueilli les charges, la forme sous laquelle le processus de décision continuera, dépend du déroulement ultérieur du processus de discussion. Personnes de contact régionaux ainsi que d'un comité du tribunal seront nommés. Une réunion pour déterminer de nouvelles mesures sera convoquée.

Charges individuelles peuvent être envoyées à l'adresse électronique suivante:

charge@refugeetribunal.org

Nous appelons à une lutte commune contre l'oppression, l'exploitation et la guerre.

Notre solidarité est notre force!

Vous pouvez toujours nous contacter et partager vos idées, commentaires et suggestions.

Le tribunal de réfugiés en 2013 contre la République fédérale d'Allemagne

www.thecaravan.org * www.thevoiceforum.org * www.refugeetribunal.org

BERLIN
Caravane pour les droits des réfugié(e)s et migrant(e)s
The VOICE (Refugee) Forum Berlin
téléphone: +49 (0)170/8788124 | E- mail: the_voice_berlin@emdash.org

EAST - JENA
THE VOICE Refugee Forum
Schillergässchen 5, 07745 Jena
téléphone: 0176 24568988 | Email: thevoiceforum@emdash.org

NORTH - HAMBURG
Caravane pour les droits des réfugié(e)s et migrant(e)s
Brigittenstraße 5, 20359 Hamburg
téléphone: 040 43189037 | Email: free2move@nadir.org

SOUTH - STUTTGART
THE VOICE Refugee Forum
Böblinger Straße 105, 70199 Stuttgart
téléphone: 0176 27873832 | Email: thevoice_bdw@yahoo.de

WEST - WUPPERTAL
Caravane pour les droits des réfugié(e)s et migrant(e)s
Marienstraße 52, 42105 Wuppertal
téléphone: +49 (0) 202 94 67 920 | Email: wuppkarawane@yahoo.de

Local group: 
activity: 
Language: 

Der Kampf von Flüchtlingen braucht Geld!

Die Karawane ist maßgeblich auf Spenden angewiesen. Unsere Organisation besteht überwiegend aus Flüchtlingen, die (wenn überhaupt) nur über sehr geringe finanzielle Mittel verfügen. Aus diesem Grunde haben wir 2008 den „Förderverein Karawane e. V.” gegründet. Unser Verein ist als gemeinnützig anerkannt und kann deswegen auf Wunsch Spendenquittungen ausstellen, so dass sie steuerlich absetzbar sind. Wenn bei der Überweisung die Adresse mit angegeben wird, verschicken wir die Spendenbescheinigung automatisch spätestens am Anfang des Folgejahres.

Kontakt: foerderverein(at)thecaravan.org

Unsere Bankverbindung lautet:
Förderverein Karawane e.V.
Kontonummer
: 40 30 780 800
GLS Gemeinschaftsbank eG
BLZ: 430 609 67

IBAN: DE28430609674030780800
BIC: GENODEM1GLS

Events

M T W T F S S
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
 

Syndicate

Subscribe to Syndicate